L’homéopathie: Dépression saisonnière

Plus les heures d’ensoleillement s’envolent et qu’au fil du temps l’automne et l’hiver arrivent, plus il est difficile pour nous tous de faire face aux variations de température. Le Dr Norman E. Rosenthal, psychiatre et chercheur au National Institute of Mental Health, a été le premier à démontrer, en 1984, le lien entre la lumière et la dépression. En effet, la lumière joue un rôle important dans la régulation des échanges bio-chimiques de notre corps, notamment les cycles d’éveil-sommeils et la sécrétion d’hormone tel que la sérotonine (l’hormone du bonheur) celle même qui régularise la production de la mélatonine (une des hormones responsable des cycles d’éveil-sommeils).

Incroyable, 8 % de la population réagirait à ce manque de lumière! De 70% à 80% des cas serait des femmes. Ces chiffres m’étonnent. Pourtant à chaque année nous recevons à la clinique plusieurs personnes souffrant de ce problème. Qu’est-ce qui explique qu’une personne en sera plus affectée qu’une autre? C’est sur cette base de questionnement que je reçois le patient pour une consultation. J’ai observé et traité à ce jour plusieurs personnes souffrant de ce phénomène.

En homéopathie, on qualifie d’état, l’ensemble des symptômes dans lequel le patient se retrouve durant cette période. Chacun est différent, certes il y a des similitudes mais ce n’est pas ce qui nous intéresse en homéopathie, ce sont surtout les particularités de chacun. D’une personne à l’autre, l’état aura ses propres modalités, ses propres particularités et c’est en suivant un interrogatoire et une recherche rigoureuse que l’on trouvera, dans nos remèdes, une substance analogue à l’état du malade.

Les symptômes accablants de dépression s’annoncent, entre autre, par un manque d’énergie, de la mélancolie et de la vulnérabilité. Ce trouble affectif saisonnier peut conduire à des idées suicidaires, que l’on doit prendre très au sérieux.

Pour plus d’informations, je vous invite à visiter mon site web www.votrehomeopathe.ca et à venir me rejoindre sur ma page FaceBook

Nadine Joannette, Homéopathe

 

Bonne santé à tous et toutes!

 

Il l’a dit

  • « Remèdes naturels efficaces qui n’ont pas d’effets secondaires »

Dr Robert Mendelsohn, Professeur au Collège Médical de l’Illinois et auteur à succès.

Cours 101

Amygdalites: Dans 80% des cas d’amygdalites, deux remèdes sont utilisés, soit Mercurius Solibillis ou Belladonna. Utilisez en base dilution, soit du 9CH ou du 30CH. Quelques prises rapprochées, c’est à dire aux 10-15 minutes et espacer dès l’amélioration de l’état du malade. Vous pouvez consulter mon site web pour plus d’informations.

 

Saviez vous que

Il est possible de faire l’achat d’une trousse de premier soin en homéopathie. Une fièvre, un rhume, une vilaine grippe, une entorse ou même une brûlure, vous pouvez être en mesure de bien répondre aux situations d’urgences que la vie de tous les jours occasionne. Pour plus d’informations, contactez-moi!

Pour en connaître davantage…

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Homeopathie/Articles-et-Dossiers/L-homeopathie

 

La dépression:

http://www.medecines-douces.com/impatient/275fev01/homeo.htm

 

Un peu d’histoire

En 1790, Hahnemann, pour débuter ses recherches, fît l’auto-expérimentation de certaines substances dont une des premières, la quinine (Chin­­­chona officinalis) originaire de la cordillère des Andes. On utilise ce remède suite d’épuisements et des convalescences difficiles à la suite de pertes de liquides corporels. Elle est très utile aussi pour les symptômes persistants suite de la malaria.

2018-11-26T20:31:15+00:008 décembre, 2016|